Collaborateurs au festival


Chevaliers de Colomb


Grâce aux efforts de l’abbé Michael J. McGivney, vicaire à la paroisse Saint Mary de New Haven, un groupe de ses paroissiens et la législature de l’État du Connecticut ont consenti une charte officielle aux Chevaliers de Colomb, société fraternelle de bienfaisance. L’Ordre est toujours fidèle à ses principes fondateurs de charité, d’unité et de fraternité.


Les Chevaliers furent fondés pour apporter de l’aide financière à leurs membres et leurs familles, au moyen d’une aide mutuelle offerte aux membres malades, handicapés et démunis et à leurs familles. Un esprit de fraternité sociale et intellectuelle est encouragé entre les membres et leurs familles au moyen d’œuvres de secours éducatives, charitables, religieuses, d’aide sociale, d’aide aux victimes de guerre et de sinistres.


L’histoire de l’Ordre manifeste à quel point la prévoyance de l’abbé Michael J. McGivney, dont la cause de béatification est à l’étude par le Vatican, a suscité un organisme qui est devenu la fraternité de bienfaisance catholique la plus importante du monde entier. L’Ordre a permis à des familles de parvenir à la stabilité et la sécurité économiques grâce à ses programmes d’assurance vie, de rentes viagères et de soins de longue durée et ce, en dépensant temps et énergie dans des services communautaires à travers le monde.


À partir de quelques membres réunis dans un conseil unique, les Chevaliers de Colomb comptent maintenant plus de 13 000 conseils et 1,7 million de membres partout aux États-Unis, aux Philippines, au Mexique, en Pologne, en République dominicaine, à Puerto Rico, à Panama, dans les Bahamas, les Îles Vierges, à Cuba, au Guatemala, et dans les îles de Guam et de Saipan.


Le Diocèse de Phoenix 


Le Diocèse catholique de Phoenix a été établi le 2 décembre 1969 par le pape Paul VI. Il s’étend sur 113 866 km2, couvrant les comtés de Maricopa, de Mohave, de Yavapai et de Coconino (à l’exclusion des frontières territoriales de la réserve autochtone des Navajos), mais comprenant la réserve autochtone de Gila River dans le comté de Pinal.


L’Arizona et la Vallée du Soleil (le Grand Phoenix) sont des régions à croissance rapide de la population situées dans le sud-est des États-Unis, et le diocèse de Phoenix a suivi la même croissance. Au moment de la création du diocèse de Phoenix, en 1969, la population catholique comptait autour de 180 00 habitants. Il y avait alors 51 paroisses, 61 missions et un total de 182 prêtres diocésains et religieux. Aujourd’hui ces chiffres se sont modifiés considérablement.


L’histoire de l’Église catholique en Arizona a suivi la croissance et l’histoire de l’État lui-même. Des missionnaires franciscains et jésuites ont été les pionniers de la civilisation européenne, introduisant la culture européenne et le catholicisme dans le sud-est du pays.


Les débuts de l’Église catholique en Arizona remontent à 1539, c'est-à-dire, 47 ans après le passage de Colomb dans les Amériques. Un frère franciscain du nom de Marcos de Niza en passant par le golfe de Californie s’est rendu dans le territoire qui se trouvait au nord, une région jusque-là inexplorée. Il y planta une croix et nomma la région « Le nouveau royaume de Saint-François ». Par conséquent, le Padre Marcos de Niza est appelé le découvreur de l’Arizona et du Nouveau-Mexique.


L’Institute of Higher Guadalupan Studies


 

Saint Juan Diego a été canonisé le 31 juillet 2002 et peu de temps après, grâce à l’archidiocèse de Mexico et le Mouvement pour la canonisation de saint Juan Diego, était créé l’Institute of Higher Guadlupan Studies (ISEG) [Institut des hautes études guadalupéennes]. L’institut poursuit des études de l’événement de l’apparition et d’y attirer l’attention du monde entier. Il s’agit d’un message et d’une image dont les gens de notre temps ont tant besoin.



L’Archidiocèse de Mexico


Comptant plus de 7 millions de catholiques, l’Archidiocèse de Mexico est l’archidiocèse catholique le plus populeux du monde entier.


Le 12 décembre 1527, un grand franciscain, le frère Juan de Zumarraga, était nommé premier évêque du nouveau diocèse de Mexico, par le pape Clément VII, le 2 septembre 1530. Le jour même, en vertu de la bulle papale Sacri Apostolatus Minstério, était créé le diocèse de Mexico comme dépendance du métropolitain de Séville.


Ce geste solennel de l’Église correspondait à une réalité vitale, puisque, plusieurs années auparavant, la conversion du Nouveau Monde avait déjà débuté. L’évangélisation et la foi, le baptême et la grâce avaient fait en sorte que s’était formée une nouvelle communauté ecclésiastique. Le pape Paul III, en publiant la bulle Super Universas Orbis Ecclesias, le 12 février 1546, faisait du diocèse de Mexico un siège métropolitain, comptant parmi ses suffragants, les diocèses d’Antequera, de Tlaxcala, de Chiapas, de Guatemala et de Nueva Galicias. En 1547, le frère Juan de Zumarraga était nommé archevêque métropolitain, fonction qu’il n’occupera que peu de temps, jusqu’à sa mort le 3 juin 1548.

Copyright 2019, Chevaliers de Colomb